Historique 9


Loire : son fils malade, ses collègues lui offrent des jours de repos

23/03/2010 à 13h16 – mis à jour le 31/03/2010 à 13h00 | 12649 vues | 35 réactions

Couloir d'hôpital.

Couloir d’hôpital. | MAXPPP

C’est un bel élan de générosité qui a permis à un père de famille de s’occuper de son fils, atteint d’un cancer, jusqu’à son décès comme le révèle Le Progrès.

De quoi s’agit-il ?

Courant 2008, Mathys, âgé de 11 ans, déclare brusquement un cancer du foie.

Sa mère se voit attribuer par la Caisse d’Allocations Familiales un congé d’accompagnement d’enfant malade qui est limité dans le temps.

Trois mois plus tard, Mathys subit une greffe suivie d’une chimiotérapie et de transfusions sanguines. Il est extrêmement fatigué.

Son père doit alors se mettre en arrêt maladie pour s’occuper de lui.

Mais il est convoqué à la Caisse Primaire d’Asssurance Maladie et le verdict tombe de la part du médecin conseil : « C’est votre fils qui est malade, vous vous allez bien, vous reprenez le boulot » selon la version du papa de Mathys.

En juin 2009, le père de famille reprend donc son emploi à l’entreprise Badoit de Saint Galmier.

Ses collègues cherchent une solution pour l’aider. Ils décident de lui donner des jours de repos, soit 170 au total. Cela lui permet de s’occuper de son fils sans avoir de perte de salaire.

La direction de l’entreprise accepte la proposition faite par les salariés. Elle louera même un véhicule sanitaire pour que Mathys puisse effectuer un petit voyage.

Voilà un bel exemple de solidarité. Chapeau.